Une minute vin publicité

30 ans pour le Club Vignobles et Signatures

 - 30 ans pour le Club Vignobles et Signatures

L’histoire du Club est aussi celle de toute une époque viticole


12

Mai

2014

Le Club Vignobles & Signatures a 30 ans !

L’histoire du Club est aussi celle de toute une époque viticole 

Il y a 30 ans, en 1984, on assistait au lancement du MacIntosh (avec la grande nouveauté, selon le calendrier des Postes, « la souris »), celui de la première chaîne française de télévision payante, Canal Plus, et du premier monospace, l’Espace Renault. Le TGV n’avait alors que trois ans…

Il y a 30 ans, en 1984, Ronald Reagan était réélu président, et Indira Gandhi assassinée…

Il y a 30 ans, en décembre 1984, le monde du vin en France vivait un tournant historique avec le Traité de Dublin :

A la veille de l’entrée de l’Espagne dans le marché commun, les chais regorgent de stocks. Pour en finir avec cette viticulture d’abondance, le sommet de Dublin, en décembre 1984, prend une décision qui va profondément modifier les structures du vignoble méridional : « Pour l’avenir, seuls les investissements ayant pour but l’amélioration de la qualité des vins, sans augmentation de la production feront l’objet d’une aide communautaire ». Les Accords de Dublin sont signés lors du Conseil Européen de Dublin par François Mitterrand et Roland Dumas, Michel Rocard étant Ministre de l’Agriculture et Jacques Berthomeau son conseiller sur le sujet. Avec la mise en œuvre ou la poursuite de diverses mesures (primes d’arrachage, distillation obligatoire…). « Ces Accords ont accompagné la révolution qualitative déjà commencée par un certain nombre de vignerons qui avaient compris le potentiel de la région » dit Jean Orliac du Domaine de l’Hortus (Pic Saint Loup).

Il y a 30 ans, le millésime 1984 ne fut pas facile :

Les Bordelais ont choisi de l’oublier, ce ne fut pas mieux en Champagne et il a grêlé en Bourgogne ! Cyclone, grêle, printemps désastreux, le climat n’a pas épargné les viticulteurs cette année-là.

Pourtant ils sont positifs :

Jean-Paul DURUP à Chablis : « Nos 1984 se sont ouverts très tard, ils ont atteint l’opulence au bout de 7-8 ans, et sont encore superbes d’ailleurs ».

Philippe BLANCK, en Alsace : « 1984, millésime intermédiaire entre deux grands millésimes, fut une année froide produisant une petite récolte de vins austères et tendus. Aujourd’hui, une année froide est la garante de vins tendus, minéraux, à l’acidité d’agrumes… ».

Il y a 30 ans, en 1984, l’année où on a vu 4 cm de neige à Paris le 1er avril, un événement extraordinaire s’est concrétisé : par le plus pur des hasards – ils s’étaient connus au 2ème Vinexpo (1983) en surveillant le stand pour leur voisin – à l’initiative de Jean-François JANOUEIX et Michel LAROCHE et son associé Alain COMBARD, qui est redevenu membre du Club avec son domaine Saint André de Figuière, 8 vignerons décidaient de s’unir pour fonder une association qui allait être totalement avant-gardiste : « Le Club Vignobles & Signatures » était né. Il réunissait des domaines familiaux et non concurrents qui avaient le vent en poupe, des entreprises viticoles déjà dynamiques et structurées, qui pratiquaient toutes « la vente directe », pas si commune à l’époque.

Les membres de Vignobles & Signatures s’expriment    

 

Jean-François Janoueix, Vignobles Joseph Janoueix– membre fondateur du Club :

«  C’est à l’Hôtel Meurice, en janvier 1985, que le Club Vignobles & Signatures a célébré son baptême : quelle somptueuse réception ! Le parrain était mon ami Lionel Poilane… les présentateurs Thierry de Scitivaux et Pierre Bonte ». Ses mots de l’époque sont toujours d’actualité : « J’ai toujours pensé que le vin et l’amitié font bon ménage depuis Bacchus. Je me réjouis d’avoir porté sur les fonts baptismaux cette association de propriétaires représentant les vignobles français les plus prestigieux ».

Arnaud et Jacques Couly Dutheil, Couly-Dutheil– membre fondateur du Club :

Le Club Vignobles et Signatures fait partie de ces belles aventures humaines qui se construisent sur l’enthousiasme, la passion et la fierté d’appartenir à la même fratrie : celle des Grands Vins. En 1984, nous avons adhéré au projet de Jean François Janoueix et de Michel Laroche, qui nous offrait l’opportunité de partager notre expérience avec une sélection des meilleurs ambassadeurs du vin. En 1984, Couly Dutheil sortait sa cuvée mythique « Les Gravières d’Amador de Turpenay » qui personnalisait les terroirs de graves, sur le fruit et l’élégance à la façon d’un Val de Loire, à la fois royal et nature. 30 années d’échange, de rencontres, de grands et beaux moments nous ont apporté, à Arnaud et à moi-même la meilleure des formations : celle de  l’amitié !

Alain Combard, Saint André de Figuière membre fondateur du Club :

«  La naissance du Club c’est la finalisation d’un salon qui avait bien fonctionné : Janoueix et Domaine Laroche ont fait stand commun avec succès au premier Vinexpo, en 1981, puis à nouveau en 1983, ils se sont alors dit que si ça marchait bien pour eux, pourquoi pas faire un club ? et 1985 fut le premier Vinexpo de Vignobles & Signatures. Ainsi l’histoire du Club commence en fait en 1981 ! »

 

Pascal Guilbaud, Guilbaud Frères – membre fondateur du Club :

Martine Guilbaud : « En 1984, nous étions de jeunes mariés qui soufflions notre première bougie ! Pascal travaillait en collaboration avec son père et commençait à prospecter et développer les marchés export ». Pascal continue aujourd’hui de cultiver son sentiment par rapport au Club : « Le club, c’est le vin ; le vin, c’est l’amitié ; l’amitié c’est le club ».

Arnaud et Denis Lesgourgues, Laubade & D
omaines Associés
membres fondateurs du Club :

« En 1984 les Vignobles Lesgourgues se résumaient à un vignoble : le Château de Laubade en Bas-Armagnac !  J’avais 14 ans et mon frère Denis 11 ans, et nous lavions les verres sur le stand à Vinexpo… À cette époque la réputation de l’Armagnac se cantonnait essentiellement au Sud-Ouest. Au sein de Vignobles & Signatures, ce sont 30 ans d’échanges, d’ambitions partagées, de mobilisations qui ont contribué largement à la reconnaissance de l’Armagnac et du Château de Laubade dans le monde et à l’expansion des Vignobles Lesgourgues qui regroupent aujourd’hui 5 domaines sur 230 hectares ».

Philippe Blanck, Domaine Paul Blanck & Fils – membre du Club depuis 1986

« 1984 a marqué l’entrée officielle de la nouvelle génération des Blanck dans le domaine de leurs parents : Frédéric et Philippe. C’est aussi la naissance de Guillaume, le premier petit-enfant impliqué dans le domaine. 1984, c’est la dernière année d’utilisation de la chaptalisation et le début de la politique de stockage pour les vins de garde, mais aussi l’enherbement sous le rang et les premiers labours, les premières Vendanges Tardives et Sélections de Grains Nobles… ».

 

Pierre ROLET, Domaine Rolet Père et Fils – membre du Club depuis 1987 :

« Je rencontrais Jean-François JANOUEIX au Salon de l’Agriculture et à la Foire de Paris… Le Club m’a permis de rencontrer des gens qui avaient les mêmes problèmes que moi ».

Jean-Paul DURUP, Jean Durup Père et Fils – membre du Club depuis 1992 :

« Il y a trente ans, notre domaine s’élevait à 100 hectares. 1984 a vu la fin de nos plantations sur le Chablis Premier Cru Vau de Vey, dont nous sommes ainsi devenus le 1er propriétaire avec 15 hectares. J’avais quinze ans, nous ne connaissions pas encore le Club Vignobles & Signatures que nous avons rejoint en 1992. Le Club nous a beaucoup apporté. C’est une grande famille que je suis heureux de rencontrer régulièrement, et dont tous les membres m’ont apporté quelque chose. Vignobles & Signatures nous a permis de communiquer efficacement, en France comme à l’étranger, d’échanger, de nous présenter nos clients : j’ai pu ainsi ouvrir un certain nombre de marchés ».

Dominique Guyon, Domaine Antonin Guyon– membre du Club depuis 1993 :

« Nous sommes membres du Club depuis plus de 20 ans. Le Club Vignobles & Signatures nous a donné une ouverture d’esprit vers les autres vignobles, très précieuse et particulièrement enrichissante ».

Michel Drappier, Champagne Drappier membre du Club depuis 2002 :

« 1984 est une année modeste et grise en Champagne. Jean Rochefort, fidèle client qui visite notre domaine cette année-là s’exclame : « Pourtant, que la Champagne est belle !… ». Il avait raison, la beauté n’est pas l’éclat d’un instant. La vraie beauté dure et les fondateurs du Club l’avaient bien compris. Jean-François Janoueix a inscrit le Club Vignobles & Signatures dans la durée. 1984 a été suivi par un magnifique Millésime 1985 noté 20/20 par Tom Stevenson. Les plus belles années sont toujours à venir et c’est avec cet optimisme que nos familles, avec leurs fondateurs, enfants et petits-enfants préparent les grands vins que nous boirons demain ».

Comte Henry d’Assay, Château de Tracy– membre du Club depuis 2002 :

« Sur le plan technique, le Club Vignobles & Signatures est une source d’enrichissement humain et l’occasion de nombreux progrès ».

Henri Ramonteu, Domaine Cauhapé– membre du Club depuis 2003 :

« Le Club est un support à notre développement, une aide précieuse. Il a duré parce qu’il y a des fondamentaux : des grandes familles, des liens d’amitié, des gens qui ont une expérience élevée du business… On échange plus profondément entre nous qu’avec nos voisins vignerons ».

Jean Orliac, Domaine de l’Hortus membre du Club depuis 2003 :

« Ingénieur dans un labo de recherche, j’ai commencé en 1978 à planter mes premières vignes. En 1984 je finissais de planter les 6 hectares de Mourvèdre-Syrah qui produisent actuellement Domaine de l’Hortus Grande Cuvée, et je construisais notre maison ».

Jean-Roger GROULT, Calvados Pays d’Auge Roger Groult – membre du Club depuis 2012 :

« En 1984 je faisais mes premiers pas, aujourd’hui je quitte souvent mes pommiers pour parcourir les 30 pays qui apprécient mon Calvados. Chacun de mes quatre ancêtres veille de son portrait sur l’un des chais d’élevage. Et j’ai pérennisé leur méthode de double distillation au feu de bois ».

Christophe Jaume, Alain Jaume & Fils – membre du Club depuis 2012 :

« En 1984, Sébastien avait 6 ans et moi 5. Le domaine comprenait 9 hectares 84, ce fut l’année du premier agrandissement de la cave de 180 m2 en vue de l’embouteillage. Notre domaine est passé à 90 hectares aujourd’hui, avec diversification de l’offre sur des AOC voisines de Châteauneuf du Pape ».

Dominique PIRON, Domaines Piron, a fait son entrée dans le Club en février 2014, apportant le dynamisme d’une région en pleine évolution : « Oui, dans le Beaujolais il y a des Crus qui sont Grands ».

Le Club Aujourd’hui

C’est l’indéniable succès d’une association fondée sur la solidarité entre vignerons et l’amour du travail bien fait

Le Club, animé par une démarche visionnaire partagée par tous ses membres, est maintenant un jeune homme de 30 ans avec toutes les caractéristiques de la modernité, comme l’usage des techniques les plus modernes d’exploitation et de commercialisation ou l’utilisation du numérique sur une grande échelle…

Durant ces 30 années, il y a eu des hauts et des bas, des mauvaises années, de la grêle, mais personne n’a tourné le dos, ce sont des histoires de vie qui ont fait que l’un ou l’autre – rarement – a quitté le Club.  

Le Club est
riche de 16 membres
, 16 familles de vignerons – représentant pratiquement toutes les régions de France – avec chacune une histoire viticole qui remonte parfois à plusieurs générations. Ils partagent les mêmes valeurs avec le désir constant du « toujours mieux ». Des vignerons qui ont choisi une démarche haute couture en conservant leur héritage artisan.

Son objectif : les échanges d’idées, de techniques, de moyens (ils font stand commun sur de nombreux salons professionnels) et de pratiques commerciales. Un succès majeur du Club est la continuité familiale : cette éthique est tout naturellement adoptée par les nouvelles générations déjà intégrées dans certaines entreprises.

Les membres sont fiers de représenter une importante force économique du vignoble français avec environ 1 600 hectares de vignes, 11 000 000 bouteilles, 380 salariés, un chiffre d’affaires de 74 000 000 euros. Et toujours avec des entités familiales leaders dans leurs appellations.

Un Club « citoyen » : ces entreprises viticoles créent des emplois, et des emplois non délocalisables ! Mais aussi des emplois indirects : en bref, ils font vivre leur région.

 Retrouvez les vignerons du club Vignobles & Signatures en vidéo sur le site internet de www.terroirsproduction.com