Une minute vin publicité

Ackerman réunit

 - Ackerman réunit

ses vignerons partenaires

Ackerman, vinificateur-Eleveur, se donne les moyens d'assurer une très belle qualité de ses vins.


06

Mar

2014

ACKERMAN, VINIFICATEUR – ÉLEVEUR, SE DONNE LES  MOYENS D’ASSURER UNE TRÈS BELLE QUALITÉ DE SES VINS



En mars 2014, Ackerman réunit ses vignerons partenaires

ACKERMAN est une grande Maison de plus de deux siècles et toutefois très actuelle dans sa stratégie. Son actionnariat original, constitué de vignerons regroupés au sein de coopératives de la Vallée de la Loire, et son enracinement depuis deux siècles au coeur du vignoble saumurois sont sans doute à l’origine de sa forte implication dans le vignoble, de la taille aux vendanges

La maîtrise de l’ensemble de la filière est assurée depuis l’amont, avec le développement de partenariats auprès des vignerons et un suivi de la vinification jusqu’à la commercialisation des vins.

A l’origine, une conviction forte :

« Chez Ackerman, nous recherchons la qualité dans la relation avec nos clients et partenaires. Cette relation est basée sur l’écoute, la volonté de satisfaire les attentes, la confiance, la loyauté, la transparence… au service de la valorisation des vins de notre région. Fort de ses femmes et hommes attachés à ce projet, Ackerman se veut être le porte-drapeau du vignoble du Val de Loire. Je m’engage à mettre tout en oeuvre pour que ce noble objectif nous guide ». (Bernard Jacob, directeur général)

Les acteurs de ces partenariats côté Ackerman  :

Bernard Jacob, directeur général :

« Notre stratégie commerciale et notre ambition de développement international nous imposent de sécuriser nos approvisionnements ».

Séverine Lepaul, directeur technique – maître de chai (ingénieur agronome et oenologue) : « Les vins Ackerman sont la combinaison des savoir-faire de chacun ».

Et, sous la houlette de Séverine, une équipe vins composée d’ingénieurs et d’oenologues : Frédéric Nouet, expert vignoble responsable des approvisionnements en raisins (ingénieur agronome)
« La qualité de nos partenariats et les qualités de raisins qui en découlent constituent l’âme de nos vins »

Pierre Charron, responsable des vinifications Ackerman (oenologue)
« Magnifier les cépages en période de vendange est un devoir pour la qualité de nos cuvées »

Amélie Devismes, responsable de la préparation des vins à la mise en bouteille et de notre laboratoire d’analyses (ingénieur agronome, Master Vintage Européen)
« Les dernières étapes avant le conditionnement sont primordiales afin que nos vins s’expriment pleinement sur vos tables ».

Bernard Jacob : « Nous sommes le premier vinificateur privé du Val de Loire, vinifiant 80 000 hectolitres de vin chaque année. Notre engagement sur l’amont, avec notre oenologue Frédéric Nouet, s’est imposé comme le moyen de maîtriser la qualité et de nous assurer les raisins dont nous avons besoin. Avec 65 % de nos apports qui font l’objet de contrats pluri annuels, une proportion élevée et sans équivalence dans la Loire, ACKERMAN témoigne de son implication dans le vignoble ».

Des vins de bonne qualité d’un côté, le goût de consommateurs de cultures différentes sur les marchés mondiaux d’un autre côté, Ackerman sait concilier tout cela. S’adapter aux attentes de certains pays en matière de profil organoleptique des vins, notamment par l’assemblage, mais sans renier les typicités des appellations, et développer un style « Maison », sont au coeur de ses préoccupations « produits ».

LES PARTENARIATS VIGNERONS

Les apporteurs partiels


Frédéric Nouet, oenologue : « Nous travaillons avec 450 vignerons et des caves coopératives majeures du Val de Loire. Les engagements parcellaires portent sur une superficie de 4 500 hectares répartis sur 4 grands îlots : l’Anjou, le Saumurois, le Vendômois et la Vallée du Cher ».


Les apporteurs totaux

En complément, une vingtaine de vignerons apportent la totalité de leur récolte. C’est un engagement moral et éthique significatif de notre Maison puisque nous participons ainsi pleinement à la viabilité économique de ces exploitations qui ont lié leurs destinées à la nôtre. Ces vignerons ont de leur côté placé une confiance absolue dans notre Maison grâce à des liens forts tissés de longue date depuis des générations, dans lesquels le respect des compétences mutuelles, l’écoute et l’échange constructif au service commun de la valorisation de nos terroirs ont toute leur place.

Notre politique contractuelle

La Maison Ackerman vinifie ses appellations en respectant une démarche amont très approfondie fondée sur des relations de partenariat étroites, avec des engagements « très impliquants » entre notre Maison et les vignerons partenaires.

Ce partenariat est organisé autour de deux axes majeurs :

D’une part, fournir les cépages demandés pour l’appellation choisie par Ackerman : orientation des parcelles puis choix techniques avec l’expert vignoble d’Ackerman dès la taille hivernale afin que le raisin apporté réponde optimalement à nos exigences.

Ainsi notre expert est en lien constant tout au long du cycle de la vigne avec ses vignerons. Il prodigue à cette période de multiples conseils sur les techniques culturales. Il assure aussi par là même le transfert de compétences spécifiques (tels le palissage, la maîtrise de l’enherbement…), ainsi que l’optimisation de connaissances existantes sur de nouveaux outils (par exemple dans le domaine des contrôles périodiques de maturité…) vers le producteur. Les itinéraires techniques sont en effet différents d’une parcelle à l’autre et d’un vignoble à l’autre.

Il réalise également toutes ses notations au vignoble afin de pouvoir valoriser la qualité. Les axes de préservation de l’environnement et de respect / défense des terroirs sont toujours privilégiés.

D’autre part, fidéliser la relation :

– visite de fidélisation,
– engagement réciproque : notre Maison s’engage notamment sur un prix déterminable en vertu d’un principe de notre politique contractuelle e
t notamment de son volet « prime qualité » pour les apports de raisin et de moût en phase avec nos exigences.


Frédéric Nouet : « Cela fonctionne bien, on vit actuellement une dynamique de renouvellement des personnes en raison de départs à la retraite, et du vignoble : le technicien est toujours consulté lors de la volonté de changer une parcelle ou un cépage notamment ».

Ainsi le vigneron est fortement engagé en termes de qualité, de volume d’apports, de fidélité envers notre Maison. En contrepartie ACKERMAN met à disposition son ingénieur vignoble contribuant ainsi à la valorisation de la qualité des raisins. Un engagement traçabilité jusqu’au consommateur est aussi effectif pour les deux parties. 

LA RÉUNION ANNUELLE DES VIGNERONS PARTENAIRES

La Maison Ackerman organise chaque année une dégustation des vins représentatifs du nouveau millésime réalisée par les oenologues ACKERMAN, à partir des raisins fournis par nos vignerons. Cette année, elle aura lieu le 27 mars 2014, et elle revêt une importance encore plus cruciale avec ce dernier millésime qui conclut deux campagnes de petite récolte, dans une période où la demande en vin ne cesse d’augmenter à l’échelle mondiale.

Cette réunion débutera par un bilan annuel et une présentation des grandes lignes de notre politique par Bernard JACOB, puis une présentation technique simple et efficace de nos travaux de développement, notamment en recherche et développement en lien avec le vignoble. Puis, la dégustation du nouveau millésime de nos cuvées sera le point d’orgue de cette journée. Enfin, un déjeuner ponctuera cette réunion et sera l’occasion d’échanges fructueux et de partager des moments de convivialité, valeur phare de notre Maison.

La qualité, l’environnement, l’innovation et la relation humaine sont les grandes préoccupations d’Ackerman au niveau de son réseau de vignerons et de son vignoble. Ainsi, ACKERMAN affiche-t-il sa volonté d’être le référent des vins de Loire par la qualité de ses cuvées, par le développement économique de ses bassins d’approvisionnement et par le lien social qu’il tisse avec ses partenaires.

La reconnaissance qualitative

Plusieurs dizaines de médailles, lors de la présentation à des concours nationaux et internationaux, attestent de la qualité de des cuvées issues des vinifications Ackerman, par exemple pour des AOP au coeur des bassins viticoles de l’Anjou, du Saumurois et de la Touraine, tels le Rosé d’Anjou et le Touraine Sauvignon. Cette reconnaissance est le fruit du travail conjugué entre nos vignerons partenaires, apporteurs de raisins selon nos exigences, puis de nos oenologues lors de nos vinifications Maison.

ACKERMAN VISE À LA SÉCURITÉ DE SES APPROVISIONNEMENTS ET N’A PAS DE STRATÉGIE PATRIMONIALE

La Maison ACKERMAN n’a pas vocation à être exploitant viticole. En effet, elle a trop de respect pour le travail des vignerons. Ses vins ne se limitent pas à l’élaboration d’un produit normalisé mais sont issus d’un écosystème inimitable. Ils sont le fruit des efforts conjugués des vignerons relayés par les oenologues. Ainsi, au-delà de leur richesse et de leur typicité, les cuvées Ackerman témoignent aussi de leurs origines, de leurs racines et surtout des pratiques culturales des femmes et des hommes qui les élaborent en amont, en bref, du travail unique et irremplaçable du vigneron.

ACKERMAN EN QUELQUES CHIFFRES (incluant Donatien Bahuaud)
Effectif : 144
Chiffre d’affaires 2013 total ACKERMAN : 50 ,4 millions d’euros
67 % France : 66 % grande distribution / 34 % circuits prescripteurs (secteur traditionnel, caveau)
33 % export, essentiellement dans les pays suivants : Royaume-Uni, Pays-Bas, Belgique, Allemagne, Japon, Etats-Unis, Canada, Scandinavie, Pays de l’Est…
65 % vins à fines bulles / 35 % vins tranquilles
Principales marques : ACKERMAN / REMY PANNIER / DE NEUVILLE / DONATIEN BAHUAUD
Certification : BRC depuis 1999 (British Retailer Consortium) et IFS depuis 2005 (International Food Standard)
→ Pour rappel, si le Val de Loire est le premier producteur de vins effervescents en France après la Champagne, Ackerman en est le premier opérateur, réalisant 65 % de son chiffre d’affaires en fines bulles.