Une minute vin publicité

AOC Coteaux du Vendômois

 - AOC Coteaux du Vendômois

Signature d'une convention

Signature de la convention cadre Filière Locale Coteaux du Vendômois.


16

Mai

2013

AOC COTEAUX DU VENDÔMOIS

Signature de la convention cadre Filière Locale Coteaux du Vendômois

Utilisant leurs atouts touristiques et économiques, la Région Centre et le Pays Vendômois confirment leur engagement dans la mise en valeur de la filière viticole vendômoise.

En effet, le 18 avril dernier, Marie-Madelaine Mialot, vice-présidente de la Région Centre, Isabelle Maincion, présidente du Pays Vendômois et Benoît Brazilier, président du Syndicat Viticole de l’AOC Coteaux du Vendômois ont signé la convention cadre Filière Locale Coteaux du Vendômois.

Pour le président Benoît Brazilier, « cette opportunité pour notre micro filière active et ancrée dans le territoire de poursuivre son développement va dynamiser le syndicat viticole et motiver les vignerons ».

Légende photo : Benoît Brazilier, Marie-Madeleine Mialot, Isabelle Maincion

Valoriser le conservatoire du cépage Pineau d’Aunis par l’exploitation de données spécifiques

Dans les années 1990, ce cépage à forte identité et spécifique à sa région a été l’objet de toutes les attentions :
le souci de préserver, pour les générations futures, le patrimoine variétal du Pineau d’Aunis et donc de sauvegarder son matériel génétique a donné lieu à la création d’un Conservatoire.
Tout d’abord 350 lignées du cépage Pineau d’Aunis, issues de pieds identifiés dans quatre départements – Loir-et-Cher, Maine-et-Loire, Indre-et-Loire et Sarthe – ont été sélectionnées.

Ensuite, prélevés durant l’hiver 1995-1996, les greffons de Pineau d’Aunis ont été multipliés et plantés (porte-greffe Gravesac) à raison de 7 souches par lignée en 1996 et 1997.
Les vendanges de la parcelle sont manuelles, toutes les données liées à chaque clone sont enregistrées. La signature de la convention cadre va permettre de financer l’exploitation de ces données.

Une communication collective pour l’image et la notoriété de l’AOC Coteaux du Vendômois

Augmenter la diffusion du nom AOC Coteaux du Vendômois par la poursuite d’un travail de relations presse.
Améliorer l’image de l’appellation auprès du consommateur, des institutions et des professionnels en utilisant une charte signalétique commune à la filière (affichage, matériel PLV).
Créer une synergie avec un site internet.


Diagnostic de biodiversité

Objectif : avoir des orientations pour faire évoluer dans le bon sens le développement durable ; fournir aux acteurs de la filière Coteaux du Vendômois les indicateurs technico économiques en faveur des préoccupations environnementales.

A la suite des diagnostics territoriaux sur 3 zones – la pente des Coutis à Vendôme, les Hauts de Montrieux à Naveil (près du conservatoire) et les plateaux de Thoré La Rochette, sera réalisée une action collective pour dégager les pratiques favorisant la biodiversité (actions de sensibilisation, visites terrain, livrets pédagogiques, capitalisation de bonnes pratiques…).

Favoriser et professionnaliser l’accueil des clients et des touristes de caves en domaines

La Région soutiendra financièrement les investissements d’accueil au chai pour les caves adhérant à la charte
« Cave touristique des Vignobles de Loire ».


Intensifier l’animation pour le Syndicat et la Maison du Vin

Animation du Syndicat/ODG pour favoriser le maintien de la dynamique collective et assurer la mise en place et le suivi des projets des acteurs de la filière Coteaux du Vendômois.
Animation de la Maison du Vin pour favoriser l’accueil des touristes dans les vignobles des Coteaux du Vendômois et renforcer la position de la Maison du Vin au coeur de la dynamique de la filière d’un point de vue touristique et commercial.


CARTE D’IDENTITÉ DES COTEAUX DU VENDÔMOIS
Le vignoble des Coteaux du Vendômois est l’un des plus méconnus – et des moins étendus – des vignobles du Val de Loire. A moins de 200 km au sud-ouest de Paris (ce qui le met à 41 mn de la capitale par TGV !) et tout près de Vendôme, ville dont le patrimoine architectural et le passé historique méritent le détour, la vallée du Loir abrite des vignes permettant de produire des vins au goût unique qui doivent leur particularité à un cépage purement local : le Pineau d’Aunis.
SITUATION GÉOGRAPHIQUE : LES BOUCLES DU LOIR
L’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée des Coteaux du Vendômois s’étend sur 28 communes vignes sont plantées sur les rives du Loir, sur des coteaux exposés au sud, à une distance d’environ 1,5 km de la rivière.
PRODUCTION
La surface plantée en vigne sur l’aire d’appellation est de 350 hectares dont 152 hectares revendiqués en AOC. Des vignerons et céréaliers (12 en caves particulières et 32 regroupés au sein d’une cave coopérative créée en 1929, produisent en moyenne 9 600 hectolitres d’A.O.C. Coteaux du Vendômois dont 4 620 hl de rouge, 2 370 hl de gris et 1 640 hl de blanc.
LES VINS
VINS BLANCS : marqués par le terroir d’argile à silex. Secs et minéraux, des arômes de fleurs blanches et d’agrumes avec un très bon potentiel de vieillissement dû au Chenin, qui apporte également sa fraîcheur naturelle.
VINS GRIS : ces vins frais et dynamiques en bouche sont obtenus par pressurage direct de Pineau d’Aunis. Dotés d’une robe rose pâle, à la fois minéraux et épicés, acidulés, avec des arômes de petites baies rouges et d’épices (poivre).
VINS ROUGES : présentant des arômes de fruits rouges mûrs, d’épices douces, charnus et gourmands, avec beaucoup de fraîcheur.