Une minute vin publicité

Château de la Crée

 - Château de la Crée

renaissance de la Bourgogne

Le château de la Crée, en Bourgogne connait un succès croissant grâce à la grande qualité de ses vins, due à des méthodes de production respectueuses de l’environnement et de la vigne


08

Juil

2013

LE CHATEAU DE LA CREE, LA RENAISSANCE DE LA BOURGOGNE

Le château de la Crée, nouveau domaine viticole en Bourgogne produisant 18 appellations, connait un succès croissant grâce à la grande qualité de ses vins, due à des méthodes de production respectueuses de l’environnement et de la vigne. Lieu unique au coeur de la Côte d’Or, le château de la Crée, dirigé par Nicolas Ryhiner, fait figure de valeur montante sur l’appellation Santenay.


Château de la Crée, jeune domaine bourguignon

Situé à Santenay-le-Haut, partie la plus ancienne du village bourguignon de Santenay en Côte d’Or, le château de la Crée est avant tout un domaine viticole de 10,05 hectares. Propriété à caractère familial domiciliée sur la route des grands vins, le domaine du Château de la Crée s’étend sur 7 des plus beaux villages de la route des grands crus : Santenay, Chassagne-Montrachet, Puligny-Montrachet, Meursault, Maranges, Volnay et Pommard.

Nicolas Ryhiner, gérant du domaine depuis 2004, et son équipe travaillent dans le respect des traditions, en utilisant les techniques les plus modernes afin de parfaire la production de grands vins, généreux et élégants.

Alors que l’ensemble des Côtes de Beaune et Hautes Côtes de Beaune occupent 5950 hectares, soient 21,5% de la surface viticole bourguignonne, la propriété de la Crée couvre 10,05 hectares, dont 3,00 de cépages blancs (chardonnay) et 7,05 de cépages rouges (pinot noir) et produit 50 000 bouteilles par an et 18 appellations, dont une majorité de Santenay, une des appellations les plus prometteuses de la Côte de Beaune.

Les appellations


Les vins blancs
Santenay « Charmes »
Santenay 1er cru « Beaurepaire »
Santenay 1er cru « Gravière »
Santenay 1er cru « Beauregard »
Puligny-Montrachet
Puligny-Montrachet 1er cru « La Garenne »
Meursault « Les Tillets »
Meursault « Les Grands Charrons »
Chassagne-Montrachet 1er cru « Morgeot »


Les vins rouges
Santenay « En Foulot »
Santenay « Clos du Château » Monopole
Santenay « Clos de la Confrérie » Monopole
Santenay 1er cru « Clos Faubard »
Santenay 1er cru « Gravières »
Maranges « En Goty »
Volnay « Les Echards »
Volnay 1er cru « Clos des Angles »
Pommard « Les Petits Noizons »

Une propriété au renom croissant

La reconnaissance apportée par plusieurs prix et médailles participe à la notoriété grandissante de la propriété : en 2013, le Santenay 1er cru Gravières rouge 2010 a reçu la médaille grand or au Concours International des Vins à Lyon et la médaille d’argent au Concours des Féminalise. Le Santenay 1er cru Gravières blanc 2010 a quant à lui reçu la médaille d’argent à l’International Wine Challenges de Londres et au concours des vins de Mâcon.

En 2012, le Ministère de l’Agriculture décerne le prix d’excellence du Concours Général Agricole au château pour l’ensemble de sa production.

Dans le contexte de la crise viticole, malgré la concurrence des vins étrangers dits « vins du Nouveau Monde », l’inflation des prix et des vins français, la baisse globale de la consommation de vin et la complexité des vins français, le domaine se porte bien. « Nous nous stabilisons sur 10,05 ha pour nous concentrer plus encore sur la qualité de nos vins » explique Nicolas Ryhiner, gérant du domaine.

Les vins de Bourgogne représentent 3% de la production française, 6,5% de la production d’AOC et 0,5% de la production mondiale. La région jouit d’une forte notoriété, d’un capital image haut-de-gamme, d’une forte culture du terroir et de sa préservation grâce à une filière bio en développement.

Un système de production respectueux de l’environnement et des techniques traditionnelles

Avec pour objectif de récolter des raisins d’une qualité optimale pour obtenir les meilleurs vins possibles, reflets des terroirs et des millésimes, le Château de la Crée s’est progressivement tourné vers une viticulture plus écologique.

– Arrêt de l’utilisation d’herbicides depuis 2004, retour à un travail du sol adapté à chaque parcelle
– Arrêt de l’utilisation d’insecticides depuis 2007. Utilisation de produits naturels avec un effet répulsif (huiles essentiels de lavandin et d’eucalyptus) en fonction des stades phrénologiques de la vigne
– Arrêt de l’utilisation de produits anti-botrytis : utilisation de méthodes prophylactiques.

Chaque parcelle est conduite selon le matériel végétal, le terroir, l’âge de la vigne, le climat et les conditions météo dans le but d’atteindre un équilibre sol/plante/fruit optimal. Les sols sont travaillés par un sarclage manuel, des labours au tracteur et sont amendés avec du crottin de cheval ou du fumier de bovin.

Le compagnonnage, également appelé culture associée, est pratiqué sur certaines parcelles : semis de céréales, telles que le blé ou la moutarde pour décompacter et aérer les sols ; enherbement naturel pour respecter la biodiversité, mais aussi concurrencer la vigne afin d’en limiter les rendements et améliorer la qualité du raisin. Les travaux en vert d’épamprage, effeuillage et égrappage permettent de trouver un équilibre entre vigueur de la vigne et qualité du raisin. Pulvérisation de soufre et de cuivre pour limiter les champignons, notamment le mildiou et l’odium.

Les vendanges s’effectuent à la main, à maturité optimale. Tout est ensuite conçu pour garantir une parfaite qualité du raisin déversé dans les cuves : caissettes de transport, table vibrante, table de tri, égrappoir mécanique, ainsi que des pressoirs pneumatiques pour un pressurage délicat et progressif des grappes. Les cuves de fermentation thermo-régulées permettent une macération préfermentaire à froid au cours de laquelle sont extraits polyphénols et agents colorants. Enfin, l’élevage des vins se fait en fûts de chêne, avec un renouvellement partiel annuel des pièces. 

La qualité des vins du domaine résulte du travail innovant de cette jeune équipe passionnée par le métier de vigneron et attachée aux terroirs bourguignons comme au respect de l’environnement.
Aujourd’hui, le château de la Crée exporte au Canada, en Californie, au Luxembourg, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Japon, en Chine, au Royaume-Uni, en Belgique et en Suisse.

Le Château de la Crée est un site fabuleux pour se réunir, le temps d’une journée ou d’un weekend Le domaine comprend 6 chambres magnifiquement décorées avec vue sur le vignoble santenois, une salle à manger conviviale, des terrains de tennis et de croquet et une salle de séminaire. Le château se loue pour des séminaires et des réunions entre épicuriens. De nombreuses activités sont organisées autour des vins du domaine : dégustations, journées d’initiation oenologique et viticole (les Quatre Saisons de la Crée), cours de cuisine, randonnées gourmandes dans les vignes… Le domaine s’inscrit ainsi dans un développement régional de l’oenotourisme, qui représente 15% des ventes locales.