Une minute vin publicité

Domaine du Cellier aux Moines

 - Domaine du Cellier aux Moines

En Bourgogne

Une longue histoire au coeur de la Bourgogne


26

Déc

2012

Domaine du Cellier aux Moines, une longue histoire au coeur de la Bourgogne…

Surplombant la petite ville de Givry, le Cellier aux Moines est au faîte d’une éminence rocheuse qui se détache comme un promontoire. C’est un des plus beaux sites de la région. Vers le sud il regarde le Mâconnais et le Beaujolais. Vers l’est, il domine la vaste plaine de la Saône limitée au loin par la chaîne du Jura puis les sommets des Alpes. On distingue souvent le Montblanc par temps clair.

C’est sur le versant sud, aux pentes plus douces que s’étagent les vignes qui furent sa raison d’être. Car le Cellier aux Moines est un vendangeoir, une grange cistercienne, et son histoire est longue.

Par suite de donations et d’achats, les religieux cisterciens de l’abbaye de la Ferté ont constitué à Givry un important domaine, clos de murs, que l’on trouve établi dès 1258.
Le « Clos des Moines » comptait 318 ouvrées de vignes en 1488 (soit 13,6 hectares). Le Cellier fut de bonne heure confié à des recteurs dont certains sont connus, comme le frère Jean en 1298 et Gilles de Buxy en 1376.

A la révolution, les biens du clergé furent confisqués. Le fond dépendant des Moines est vendu aux enchères publiques le 26 juin 1791 à Jean-Claude Martin, négociant à Châlon, dont les descendants conservent le domaine jusqu’au début du 21ème siècle.

Au cours de cette longue période, les bâtiments ont été plusieurs fois remaniés et on peut y admirer de beaux restes du passé : un ancien portail terminé par un pilier rond contemporain de ceux de la célèbre abbaye de Tournus, une charpente du Moyen Age et un magnifique pressoir en chêne portant la date de 1739, dernier ouvrage des moines et des frères convers qui les aidaient.

Le porche du Cellier, devenu le symbole du domaine, a conservé ses arcs brisés, typiques de l’architecture cistercienne. Cet ensemble unique en Bourgogne est dominé par un petit clos au-dessus duquel se profile la silhouette d’un moulin à vent du 17ème siècle.

– En 2004, Catherine et Philippe Pascal acquièrent le domaine avec leurs enfants Camille, Marguerite et Alexis. Ils consacrent quatre années à la restauration du Cellier aux Moines, classé Monument Historique.

– En 2006, ils reprennent l’exploitation du Clos du Cellier aux Moines avec un jeune vigneron givrotin, Erwan Bretaudière. Ils équipent de foudres neufs le cuvage qui revit ainsi après un long oubli.

La devise des Moines cisterciens, « Ora et Labora », Prière et Travail, est restée celle du Domaine du Cellier aux Moines qui retrouve enfin sa mission d’origine, produire des raisins de qualité, les vinifier et élever des vins issus d’un climat exceptionnel.

Sans interruption depuis plus de 750 ans, les vignes du Clos ont été cultivées par les frères convers de l’ordre cistercien, puis par des générations de vignerons après la Révolution. Aujourd’hui c’est La famille Pascal qui en assure l’exploitation des vignes avec Erwan Bretaudière.

Les Vignes du Domaine du Cellier aux Moines

–  Clos du Cellier aux Moines Givry 1er Cru : 4,70 Ha, Pinot Noir
. Altitude : 269 à 298 mètres, située plein sud.
. Age moyen des vignes : 38 ans
. Sol : calcosol argilo-limoneux avec cailloux calcaires oolithiques, sur marnes limono-argileuses.


– Clos du Cellier aux Moines Le Petit Clos sous le moulin, Givry : 30 ares, Pinot Noir

. Altitude : 300 à 310 mètres
. Age moyen des vignes : 10 ans
. Sol : calcosol / rendosol argilo-limoneux peu épais su calcaire oolithique dur.

– Les Margotons, Mercurey Villages : 61, 32 ares, Chardonnay
. Altitude : 318 à 328 mètres
. Age moyen des vignes : 26 ans (plantations 1987)
    . Sol: marnes calcaires blanches

–  Santenay Beauregard, 1er Cru : 26,82 ares, Chardonnay, exposition sud-est
. Altitude : 252 à 265 mètres
. Age moyen des vignes : 20 ans ( plantations 1993)
. Sol : argilo-calcaire fin sur faille de calcaire oolithique

– Chassagne-Montrachet les Chaumées, 1er Cru : 22,64 ares, Chardonnay, située, est.
. Altitude: 269 à 290 mètres
. Age moyen des vignes : 24 ans (plantations 1989)
. Sol : argilo calcaire brun, peu profond dans le haut, sur calacaire oolithique dur.

– Puligny-Montrachet les Pucelles, 1er Cru : 27, 07 ares, Chardonnay
. Altitude : 205 à 207 mètres, exposée sud-est
. Age moyen des vignes : 42 ans ( plantations 1971)
. Sol: argilo-calcaire, ocre brun, calcaire du callovien / bathonien sur dalle nacrée.