Une minute vin publicité

Du nouveau dans les crus du Beaujolais

Colline du Py Domaine Piron - Du nouveau dans les crus du Beaujolais

Le Beaujolais confirme son statut de région attractive en matière d'investissements viticoles de qualité !


02

Juin

2014

Un cycle d’une cinquantaine d’années s’achève, une autre histoire est en construction. Les Domaines Dominique Piron s’inscrivent dans cette histoire, et sont en route pour de nouveaux développements, avec l’arrivée d’un partenaire vigneron associé, Julien Revillon.


La famille Piron est installée depuis 14 générations à Morgon, au coeur des crus du Beaujolais. Dominique PIRON exploite déjà 45 hectares, principalement en AOC Morgon (dont il est spécialiste), Morgon Grands Cras, Morgon Côte du Py, mais aussi en AOC Régnié, Beaujolais Villages, et Beaujolais rouge, blanc et rosé. Associé sur quelques vignes avec la famille Lameloise (propriétaire également du restaurant éponyme à Chagny et de la Brasserie Georges à Lyon), il produit aussi du Moulin à Vent, et la cuvée Chénas Quartz. Quelques achats de raisins et de vins viennent compléter les approvisionnements de l’entreprise.

En 1988, Dominique Piron a été le premier en Beaujolais à remettre au goût du jour les achats de raisins pour vinification, avec, en complément indispensable, le suivi des vignes.

Julien REVILLON, 40 ans, bras droit de Jean-Luc Colombo à Cornas pendant une dizaine d’années, a acheté et pris en exploitation 7 hectares de vignes dans les plus beaux Crus du Beaujolais (Morgon, dont sa fameuse « Côte du Py », Brouilly sur le coteau sud de « Briante », Fleurie et Moulin à Vent sur de vieilles vignes, plus quelques arpents en Beaujolais sous le Château de Pizay).

C’est un retour au pays pour ce natif de Lantignié dans le nord du Beaujolais. Après avoir fait, ces quinze dernières années, le tour des vignobles français, (Master CIVS à l’ESC Dijon et stage chez Louis Latour en Bourgogne, puis dans le Bordelais chez GAM AUDY et au Château Clinet à Pomerol, en Champagne, au Crédit Agricole, auprès de la filière des vins de Champagne, puis en vallée du Rhône chez Jean-Luc Colombo à Cornas), Julien Révillon souhaite maintenant réaliser son rêve de produire de grands vins dans sa région d’origine.

En associant leurs forces, Dominique Piron et Julien Revillon souhaitent conforter la position des Domaines Piron parmi les acteurs majeurs du renouveau qualitatif du Beaujolais, en proposant des vins d’expression issus des plus beaux terroirs de la région, en renforçant la gestion parcellaire des Domaines, tout en investissant dans un outil moderne et de qualité pour l’avenir (construction d’une nouvelle cuverie en 2014). Ils restent à la recherche d’acquisitions foncières ou de reprises d’exploitations sur les meilleurs terroirs, afin de renforcer leur statut de spécialiste dans la région des crus.

Rappelons que Dominique Piron est présent sur de nombreuses tables étoilées (Paul Bocuse, Les Brasseries d’Alain Ducasse, Le Grand Véfour, Georges Blanc etc…), membre de l’Académie Internationale du Vin aux côtés de vignerons prestigieux, et qu’il vient d’intégrer en février 2014, le club Vignobles et Signatures, à la suite du départ de Jean Tête, de la Maison Tête de Beaujeu.

Quelques chiffres : actuellement, une entreprise d’une douzaine de salariés, 400 000 bouteilles, vendues pour 78 % en France, et 22% à l’export dans 30 pays du monde, principalement, Etats Unis, Canada, Angleterre.

Les objectifs :

– Un mode de culture de la vigne modernisé, dans un objectif de bio-diversité
– Une personnalisation par les vinifications du véritable patchwork de terroirs
– Un développement raisonné en terme de volume, mais tiré vers le haut en terme de caractère et de régularité
– Un travail de fond pour faire du « Py », la colline au coeur de l’appellation Morgon, « l’Hermitage » du Beaujolais.