Une minute vin publicité

Fédération Française de la pépinière Viticole

 - Fédération Française de la pépinière Viticole

Une filière en mouvement

Les beaux jours sont censés arriver : les plants qui se préparent depuis 18 mois vont pouvoir quitter les chambres froides.


04

Avr

2013

ACTUALITÉS DE LA PÉPINIÈRE VITICOLE FRANÇAISE :
UNE FILIÈRE TOUJOURS EN MOUVEMENT

C’EST L’ÉPOQUE DES PLANTATIONS MAIS…



Un travail de patience chaque année…

Les beaux jours sont censés arriver : les plants qui se préparent depuis 18 mois vont pouvoir quitter les chambres froides, tandis que se finalise la préparation des porte-greffes et greffons pour les greffages du printemps qui donneront les plants de… 2014 et les plants en pots disponibles dès la mi mai 2013.

Faire confiance à la nature est le mot d’ordre des pépiniéristes, comme l’exprime Pierre-Denis Tourette (pépiniériste en Sud Ardèche) :
« On gagne à laisser la nature travailler, par exemple préparer la terre en été permet de bénéficier du gel hivernal qui casse les mottes et ameublit la terre ».

Mais cette année très exceptionnellement, les plantations seront étalées selon les régions de février à… juin. Une saison qui aura connu des conditions différentes, notamment :
→ le mauvais temps : en effet, les intempéries travaillent contre les pépiniéristes, la terre est encore trop mouillée.
→ les nouvelles dispositions de l’OCM (restructuration, plans collectifs) réorganisent les plantations : de nouveaux programmes collectifs, avec des campagnes d’arrachages-plantations gérés par les bassins viticoles, incitent à l’attentisme.

LE TRAVAIL MIS EN PLACE CONTRE LA FLAVESCENCE DORÉE

Exemple concret de deux régions (Gironde – Sud-Ouest et Cognac) qui montrent leur implication dans la lutte contre la Flavescence Dorée.

Région Charentes – Cognac :

Une démarche collective pour protéger les parcs de vignes-mères a été mise en place en 2011 : c’est la troisième année qu’un cordon sanitaire va être établi autour des vignes-mères.

« On a le devoir de prospecter dans nos parcs de vignes-mères, mais le problème est que si un foyer existe à proximité on a un risque de contamination. Donc on demande aux adhérents de la démarche Prospection Flavescence Dorée de contrôler dans un rayon de 500 mètres autour des parcelles de vignes-mères. Et pour les vignes qui ne nous appartiennent pas, la prospection est sous-traitée auprès du SRAL (Service Régional de l’Alimentation) par des techniciens extérieurs. Le plus important dans cette démarche, c’est de détecter les pieds contaminés le plus en amont possible, les marquer et les arracher fin d’éviter la présence de foyers ». (François BODIN)

Cela a lieu généralement 6 semaines avant les vendanges.


Région Aquitaine : une première nationale en 2012, reconduite en 2013 !

En Aquitaine se sont constitués, sous la volonté des ODG, des GDON (groupements de défense contre les organismes nuisibles). Ils ont pour mission de prospecter le vignoble afin de repérer la Flavescence Dorée.
« Face à cette sensibilisation collective des viticulteurs, nous pépiniéristes avons décidé d’aller au-delà de la mission de France AgriMer (25 % par an) en faisant prospecter, à nos frais, 100 % des vignes mères à greffons d’Aquitaine ». (David AMBLEVERT)

Une action forte : en effet, la prospection est externalisée, par des techniciens de la Chambre d’Agriculture de la Gironde, de par une convention entre DRAAF, FREDON et le Syndicat des Pépiniéristes de Gironde Sud-Ouest.

UNE CHARTE QUALITÉ POUR LA MARQUE ENTAV-INRA®

Un nouveau cahier des charges devrait être adopté au Congrès du Puy du Fou : il devrait prévoir notamment la généralisation des mesures préventives annualisées sur la prospection des vignes mères par les professionnels (s’inspirant des exemples ci-dessus, en Charente et en Aquitaine), ainsi qu’un volet sur la formation à la reconnaissance des pathogènes.

LE CONGRÈS 2013 DE LA FFPV

Le congrès annuel de la Fédération Française de la Pépinière Viticole est de prime importance pour la filière et la viticulture en général, les pépiniéristes ayant le souci premier de faire progresser la viticulture face aux enjeux de demain. Rappelons le mot d’ordre du président Gilbert JENNY lors du
Congrès 2012 : « Nous voulons, pour la viticulture, nos organismes de contrôle, la recherche, être un partenaire responsable, afin qu’ensemble, nous puissions progresser dans l’intérêt commun ».

Le Congrès FFPV 2013 aura lieu au Puy du Fou du 27 au 29 août 2013. Au programme notamment : la compétitivité de la filière et la « Charte Qualité Plants ».

17 AVRIL : JOURNÉE « PORTE-GREFFES : DES RACINES ET DES VINS » A L’INSTITUT DES SCIENCES DE LA VIGNE ET DU VIN (ISVV)

À VILLENAVE D’ORNON – 33 (ISVV – 210 chemin de Leysotte – 33140 Villenave d’Ornon)

Les modifications du contexte climatique, environnemental ou des marchés mondiaux du vin amènent les professionnels à s’interroger sur le choix du matériel végétal et en particulier celui du porte-greffe.
Cette journée co-organisée par ISVV Transfert, INRA, Inno’vin et la Fédération des pépiniéristes sera l’occasion de réaliser un état des lieux des pratiques au plan international, de considérer l’évolution récente du matériel végétal et de se projeter dans l’avenir grâce aux projets de recherche en cours. Une table ronde permettra au public de participer aux réflexions des acteurs de la filière sur ce sujet.

Pour tous renseignements : Gilles Brianceau 05 57 57 58 62 contact@innovin.fr / Jean Philippe Roby
05 57 57 59 27 jean-philippe.roby@agro-bordeaux.fr / Nathalie Ollat 05 57 57 59 30 ollat@bordeaux.inra.fr

La pépinière viticole française
est la première au monde, représentant à elle seule près de 40 % de l’offre européenne. C’est une filière essentielle puisqu’elle est la première étape dans la production du vin, avec un engagement sur 40 ans. Elle occupe un secteur de la viticulture dont l’activité consiste à fournir un matériel végétal – sélectionné et certifié dans le
secteur « bois et plants de vigne » – aux professionnels de la filière, quelle que soit la
demande. Un marché étroitement lié à celuidu vin.
Grâce au séquençage de la totalité du génome de la vigne, la sélection végétale française prend un nouvel essor. La filière viticole va ainsi profiter des avancées de la recherche et bénéficier d’un matériel végétal innovant : de nouvelles perspectives dont la pépinière viticole est un acteur majeur. A travers la marque ENTAV-INRA®, les pépiniéristes participent directement au financement de la recherche sur le matériel végétal.