Une minute vin publicité

Formation spécifique pour

 - Formation spécifique pour

les pépinière viticoles

Nouveau : les pépinières viticoles ont désormais une formation spécifique pour leur filière


12

Fév

2014

NOUVEAU : LES PÉPINIÈRES VITICOLES ONT DÉSORMAIS UNE 

FORMATION SPÉCIFIQUE POUR LEUR FILIÈRE

C’est à l’initiative de l’Institut de Formation de Richemont et du Conservatoire du Vignoble Charentais, avec l’appui du Syndicat des Pépiniéristes Viticoles de la Région du Cognac, que l’on doit la mise en placed’une formation de « Responsable Technique de la Pépinière Viticole ». Car, très étonnant, la France, 1er producteur de plants au monde, ne disposait plus à ce jour d’enseignement spécifique pour le métier de Pépiniériste Viticole.

Or, si cette filière, qui est la première étape dans la production du vin, avec unengagement sur 40 ans, est riche d’un savoir-faire transmis de génération en génération, elle est aussi une filière d’avenir et a besoin d’une source supplémentaire de compétences. Ce sont 1 000 entreprises dans l’hexagone qui sont concernées.

François Bodin, président du Syndicat des Pépiniéristes Viticoles de la Région du Cognac : « Lorsque l’Institut de Formation de Richemont et le Conservatoire du Vignoble Charentais sont venus nous présenter leur projet, nous avons été très enthousiastes. Une collaboration fructueuse s’est alors instaurée pour pouvoir proposer un contenu totalement adapté à nos besoins. »

La première session, organisée en 2013 a confirmé que cette formation répondait à un vrai besoin avec 12 demandes d’inscription pour 8 places.

Témoignages :

Delphine Bellebeau, professeur de biologie, arrête l’enseignement fin juin pour reprendre la pépinière familiale en Charente Maritime : la société Cabel « Je connaissais la pratique car j’ai toujours travaillé avec mes parents dans la pépinière familiale mais je voulais voir d’autres techniques, en particulier tout ce qui concerne les traitements phytosanitaires. Cette formation est de très bon niveau scientifique avec des intervenants de qualité… Il était indispensable de créer une telle formation qui n’existait pas, afin de former de nouveaux responsables de pépinières.»


Nicolas Bourguet – Pépinières Bourguet et fils à Lézan dans le Gard

 » Nous avons eu la chance d’avoir comme intervenants de grands passionnés du métier, ce qui nous a permis d’échanger sur nos modes de fonctionnement et nous remettre en question. En effet, le métier de pépiniériste étant transmis de génération en génération, le même mode de fonctionnement perdure depuistoujours. Toute la formation dans son ensemble est utile et nous avons abordé tous les thèmes du métier de la pépinière. Cette formation va aussi nous permettre de trouver des ouvriers qualifiés pour ce métier, ce qui est très difficile actuellement. Je salue le travail de Sébastien Julliard qui a fortement contribué à mettre en place cette formation, ainsi que le directeur de l’Institut de Richemont qui l’a aidé dans la démarche financière et a mis des salles à disposition. »

Première promotion, encadrée des formateurs et du président charentais François Bodin : on remarque une dominante féminine

Cette première session a aussi permis d’affiner le programme des suivantes, en particulier le temps de formation qui va être porté de 12 à 16 jours. 2014 : avec un programme ambitieux et animé par des professionnels reconnus dans leur domaine, la formation est ouverte à l’ensemble de la pépinière viticole française.

Les raisons qui ont amené les professionnels de la filière à renforcer la transmission de leur savoir-faire :

– L’érosion du nombre de professionnels de la pépinière viticole : près de 4 000 en 1980 contre 1 072 en 2010 (source France Agri Mer).
– Le fait qu’il n’existe pas de formation continue spécifique à la pépinière viticole.
– Et que les formations viticoles (Bac Pro, BTSA, ingénieurs…) n’ont qu’une très faible partie de leur programme destinée à la pépinière.

Les modalités pratiques


La formation
112 heures réparties sur 16 jours, d’avril à juillet – est destinée principalement aux jeunes pépiniéristes dans les premières années suivant leur installation ainsi qu’aux cadres techniques de pépinière récemment embauchés. Elle est financée par VIVEA (Fonds pour la Formation des Entrepreneurs du Vivant) pour les exploitants et le FAFSEA (Fonds National d’Assurance Formation des Salariés des Entreprises et Exploitations Agricoles) pour les salariés.

Basée à l’Institut de Richemont près de Cognac, elle accueille 8 stagiaires par session et s’articule autour de 6 modules qui permettent d’aborder tous les sujets auxquels un pépiniériste est confronté :

· Le métier de pépiniériste (structuration de la filière, rôle de France Agri Mer)

· Connaissance du végétal (biologie viticole pour aborder la morphologie, l’anatomie et la physiologie de la vigne, principaux porte-greffes et principales caractéristiques des cépages)

· Techniques de pépinière (conduite des vignes mères, greffage, stratification, paraffinage, optimisation des plantations chez le viticulteur)

· Pathologie de la vigne (principaux parasites de la pépinière et moyens de lutte)

· Ampélographie et sélection variétale (marque ENTAV-INRA®)

· Gestion de la pépinière et réglementation

Cette formation va ainsi permettre aux adhérents de la marque ENTAV-INRA® de mieux répondre aux obligations de la Charte de Qualité adoptée en août 2013, en particulier sur les points suivants :

– Chaque entreprise doit avoir au moins un référent formé à l’ampélographie et à la reconnaissance des pathogènes.

– Chaque professionnel s’engage à un contrôle visuel pied par pied de toutes ses parcelles à l’automne, pour éliminer toute plante non conforme dans le parc de vignes mères de greffons et porte-greffes.

Pour en savoir plus sur l’Institut de Formation de Richemont

L’Institut de Formation de Richemont, créé en 1970 à Cherves Richemont dans le département de la Charente, est un centre de formation agricole dont le coeur de métier est orienté vers la viticulture. L’Institut forme des jeunes au Bac Pro Vigne et Vin et au BTSA Viticulture OEnologie, et assure également des formations continues dans le secteur viticole.
Contact pour la formation : Sébastien Julliard – tél : 05 45 83 16 49


Pour en savoir plus sur le Conservatoire du Vignoble Charentais

Le Conservatoire du Vignoble Charentais est un organisme de conservation et de valorisation du patrimoine viticole charentais, il possède notamment une collection ampélographique avec près de 180 accessions et mène des expérimentations sur différentes variétés charentaises. Dans ce cadre, le Conservatoire du Vignoble Charentais est partenaire de l’IFV et de l’INRA par son adhésion à la CTNSP (Commission Tech
nique Nationale de Sélection et de Participation)
Contact : 05 45 83 86 44


Pour en savoir plus sur la pépinière viticole française

La pépinière viticole française est la première au monde, représentant à elle seule près de 40% de l’offre européenne. Elle occupe un secteur de la viticulture dont l’activité consiste à fournir un matériel végétal – sélectionné et certifié dans le secteur « bois et plants de vigne » – aux professionnels de la filière. Grâce au séquençage de la totalité du génome de la vigne, la sélection végétale française prend un nouvel essor. La filière viticole va ainsi profiter des avancées de la recherche et bénéficier d’un matériel végétal innovant : de nouvelles perspectives dont la pépinière viticole est un acteur majeur.

A travers la marque ENTAV-INRA®, les pépiniéristes participent directementau financement de la recherche sur le matériel végétal.