Une minute vin publicité

L’Ardèche se décline en primeur

vignoble de l'ardeche une minute vin - L’Ardèche se décline en primeur

Elégants, fruités et Tendres

Premiers vins de l’automne, les vins IGP Ardèche font leur sortie le jeudi 16 octobre.
Récolte et vinification se font par cépage.
Les process mis en oeuvre sont courts afin d’extraire toute la finesse
des arômes des baies du raisin : les vins primeurs sont légers, souples et très fruités.


05

Nov

2014

LES PRIMEURS : PROUESSE TECHNIQUE ALLIÉE À UNE PARTICULARITÉ GÉOLOGIQUE

vignoble de l'ardeche une minute vin

C’est une prouesse technique, car on est bien près des vendanges ! En Ardèche du Sud, le vignoble du Gamay occupe le piémont des Cévennes depuis 2000 ans, plus particulièrement la zone qui s’étend de Largentière aux Vans en passant par Rosières, Lablachère, Payzac. Il est constitué de coteaux exposés sud-est, de pentes parfois si fortes que le vignoble a été historiquement aménagé en « faysses », c’est-à-dire des terrasses soutenues par des murets de pierres sèches.

Le vignoble s’étale à une altitude comprise entre 100 et 350 mètres. On y trouve même une curiosité géologique : une zone granitique entourée de falaises calcaires en bordure du Chassezac à Berrias Casteljau.

Vins primeurs d'ArdècheIGP ARDÈCHE PRIMEURS : ROUGES, BLANCS, ROSÉS

Chiffres 2014 en primeur :

Les volumes primeurs 2014 ont représentés 25 118 hl au total et 10 opérateurs. Par couleur : rouge 7 534 hl, rosé 7 378 hl, blanc 10 206 hl.

La récolte 2014 :

Elle a débuté la première semaine de septembre et s’est effectuée à maturité et par cépage. Le Gamay et le Viognier sont issus des terrasses granitiques des Cévennes Ardéchoises. Les cépages blancs Chardonnay, Sauvignon et les cépages rouges Syrah et Merlot sont quant à eux issus de terroirs argilo-calcaire. Première période : jusqu’à mi-septembre, Sauvignon, Chardonnay, Gamay et Merlot sont vendangés. Deuxième période : jusqu’à fin septembre, Viognier, et la Syrah sont vendangés. La récolte est manuelle pour les cépages Viognier et Gamay. Elle est manuelle ou mécanique pour le Chardonnay, Sauvignon, Merlot et Syrah. Une sélection parcellaire est réalisée par les producteurs pour les primeurs : ils sont issus de parcelles de vigne vendangées à la main en majorité.

VINIFICATION

Comme la récolte, la vinification se fait par cépage. Schématiquement les vins rouges, rosés, blancs ont chacun leur propre process de vinification :  macération carbonique (dite beaujolaise) pour le Gamay.  thermo vinification pour la Syrah, le Merlot et le Grenache.  pressurage direct puis fermentation à très basse température pour les blancs et les rosés. Ces trois process de vinification sont « courts », dans le but d’extraire toute la finesse des arômes des baies du raisin, de préserver rondeur et fruité et d’éviter une trop grande charge en tanins. Les vins primeurs sont légers, souples, très fruités, très agréables à déguster. Ils conservent leurs caractéristiques dans de bonnes conditions dans les 6 mois qui suivent leur mise en marché.

CARTE D’IDENTITÉ DES VINS D’ARDÈCHE

Un vignoble puissant au coeur de la région Rhône-Alpes

carte de l'ardèche viticoleTROIS DÉNOMINATIONS

–  IGP ARDÈCHE, 339 communes sur tout le département, IGP ARDÈCHE, MENTION COTEAUX DE L’ARDÈCHE, sur 150 communes du sud de l’Ardèche sur une superficie totale en production de 7 500 hectares.

– CÔTES DU RHÔNE « CÔTÉ ARDÈCHE », 1 400 hectares sur 4 communes du canton de Bourg-Saint-Andéol.

– CÔTES DU VIVARAIS : AOC depuis le 27 mai 1999. 500 hectares environ en production, répartis sur 14 communes situées de part et d’autre des somptueuses gorges de l’Ardèche, permettent de produire environ 10 000 hectolitres.

ENCÉPAGEMENT

– CÉPAGES BLANCS, 8 cépages principaux : Chardonnay, Viognier, Sauvignon, Grenache blanc, Ugni blanc, Roussanne, Clairette et Marsanne, plus cépages secondaires.

– CÉPAGES ROUGES, 8 cépages principaux : Grenache, Syrah, Cabernet Sauvignon, Merlot, Cinsault, Gamay, Carignan, Pinot, plus cépages secondaires.

– PLUS LE CHATUS, cépage local « vitis vinifera » oublié, ressurgi depuis quelques années en Ardèche.

LES VINS D’ARDÈCHE MÉRIDIONALE EN CHIFFRES

– 10 500 hectares autour des gorges de l’Ardèche, des Cévennes à la Vallée du Rhône :

IGP Ardèche – IGP Ardèche mention Coteaux de l’Ardèche 7 500 hectares AOC Côtes du Rhône 1 400 hectares AOC Côtes du Vivarais 500 hectares Sans IG ex Vins de table 1 100 hectares

– 1 700 vignerons organisés en 16 coopératives – dont 13 regroupées au sein d’UVICA-Vignerons ardéchois – et 70 caves particulières.

– Plus de 70 % du vignoble restructuré = un des taux les plus importants de France.

– Récolte totale (Sans IG, IGP Ardèche – Vin de Pays des Coteaux de l’Ardèche, AOC) 500 000 hectolitres dans les bonnes années, soit 21 % de la production de la région Rhône-Alpes.

– 13 millions de bouteilles commercialisées, dont 30 % à l’export. Source : UVICA.

-Plus de 30 pays dans le monde consomment des vins de l’Ardèche du sud.

– Premier producteur d’IGP de la Région Rhône-Alpes.

UNE POIGNÉE DE VIGNERONS EN 1960… ONT CONDUIT À L’ASSOCIATION 2000 VINS D’ARDÈCHE

Au début du XXème siècle, le vignoble dépasse les 25 000 hectares et les vignerons se regroupent. C’est l’apparition des caves coopératives qui, aujourd’hui encore, vinifient jusqu’à 90 % de la récolte. Dans les années 60, quelques vignerons lancent le pari de la qualité : on arrache les plants hybrides et, selon les terroirs, on replante des cépages nobles de Grenache, Cinsault, Syrah, Gamay, Cabernet sauvignon ou Merlot. Pari difficile sur cette terre d’Ardèche, sèche et caillouteuse !

Aujourd’hui, près de 70 % du vignoble ont été restructurés (c’est l’un des taux les plus importants de France) et les Vins d’Ardèche comptent désormais dans l’univers du vin. En 1997, l’ensemble de la filière de production d’Ardèche méridionale, des Cévennes à la Vallée du Rhône, se rassemble et crée l’Association « 2000 Vins d’Ardèche », initiative soutenue par la Chambre d’Agriculture de l’Ardèche. Depuis 2004, deux PIDA ont permis des avancées techniques et de communication, en travaillant notamment sur la caractérisation des terroirs, l’amélioration des outils de vinification, le développement de l’Agriculture Biologique, la qualité environnementale, le passage à l’IGP, la notoriété des vins du Sud Ardèche…

carte de l’Ardèche ©wikipedia