Une minute vin publicité

Les Climats

 - Les Climats

100% Bourgogne

Pour partager leur passion, Carole Colin et Denis Jamet ouvrent Les Climats à Paris, un restaurant dédiés aux vins de Bourgogne.


21

Mai

2013

LES CLIMATS, un restaurant 100% Bourgogne

Entre terrasse et feu de cheminée , entre jardin et bar cosy, le restaurant les Climats dédié aux vins de Bourgogne à Paris vit ses premières aventures et déjà propose une nouvelle carte.


5 plats aux choix (5 entrés, 5 plats, 5 desserts) !
Délibérément optimistes à propos de la météo, de la fraicheur, des plats qui évoquent les beaux jours.

Gaspacho,
Carpaccio de daurade, de bœuf,
Légumes de saison,
Tartare,
Poissons,
Fruits frais en salade

Le tout réinterprété de façon personnelle et créative par le chef Chi Tam Phan.

Quelques innovations pour la carte du soir du mois de mai  avec un Gaspacho de tomate et fraises,  un tartare de veau, petits pois et fèves en purée et glacés  et pour les gourmands, un macaron litchi et framboises fraiches.

La carte des vins suit les humeurs et les envies de Carole et Denis.

En blanc on démarre avec un Bourgogne Aligoté, Olivier Guyot (2011) à 17€  ou le Bourgogne Chardonnay d’Anne Gros (2010) à 37€ (au verre 5€ et 8€)  jusqu’au Chassagne-Montrachet 1er cru La Boudriotte – Fontaigne-Gagnard en 2010.

En rouge, on démarre avec une Côte d’Auxerre Corps de Garde 2009 à 26€ jusqu’au Gevrey-Chambertin 1er Cru de Denis Mortet en 2008 à 180€.

Par amour de la Bourgogne

LES CLIMATS
Pour qui aime le vin et le Bourgogne en particulier, le nom dit déjà tout de la passion et de l’intention. Carole Colin et Denis Jamet ouvrent Les Climats, un restaurant dédié aux vins de Bourgogne pour partager leur passion.

LE LIEU
Historique : le 41 rue de Lille est un site classé pour son architecture art nouveau. Dans cet immeuble, à l’origine, (dans 111 chambres chauffées) étaient logées les « Demoiselles de la Poste ». Les repas étaient servis dans une salle à manger ouvrant sur un jardin d’hiver. C’est dans ce décor que s’installe Les Climats.

Les Climats décline 4 ambiances différentes :
Un bar qui donne sur la spectaculaire cave de jour à vins rouges, climatisée dans laquelle on pourra faire des dégustations. Au bar, on sert de délicieux « Crémant de Bourgogne », des whiskies élevés en Bourgogne, évidemment des bourgognes au verre. L’espace bar et le restaurant sont délimités par la création d’une cheminée monumentale à double foyer en marbre d’Estours.

• Le restaurant, une ambiance chaleureuse. La décoratrice a dessiné spécialement pour ce lieu des fauteuils à une oreille, droite ou gauche, et à très haut dossier en velours rouge et accoudoirs léopard pour créer une intimité délicieuse, un grand confort à l’abri du bruit. Pas de nappes mais de superbes tables peintes à la main de motifs Art Nouveau.

Le chef a sélectionné des assiettes différentes pour chaque plat, la verrerie est essentiellement Riedel.

• Le jardin d’hiver : sous verrière, de grandes baies ouvrent sur le jardin. Bambi Sloan l’a voulu blanc, rotin et papier peint bucolique.

• Le Jardin Secret : 36 heureux convives pourront déjeuner au soleil, loin de la fureur de la ville.


DES CO-PROPRIÉTAIRES, ASSOCIÉS, FOUS DE BOURGOGNE
A l’origine de ce projet unique, deux passionnés, Denis Jamet et Carole Colin.
Depuis plusieurs années ils partent presque chaque semaine en Bourgogne, rencontrer, goûter, acheter.
Au fil de leurs voyages, ils ont lié des relations exceptionnelles avec les vignerons dont ils aiment les vins.
La carte des vins est impressionnante : déclinaison de toute la région, elle présente le travail de plus de 300 vignerons bourguignons (certains vins sont devenus introuvables depuis l’engouement mondial pour la Bourgogne).

La carte des vins est illustrée par les cartes des climats de la Bourgogne de Sylvain Pitiot (Clos de Tart).

LE CHEF : CHI TAM PHAN
Le chef de cuisine est Chi Tam Phan. Français originaire du Vietnam, Chi Tam Phan a d’abord travaillé la cuisine japonaise : Ubon by Nobu à Londres ; Benkay à Paris ; avec Michel Roth au Ritz à Paris ; Ladurée à Paris ; au Pershing à Paris ; avec Thierry Marx et Arnaud Faye au Mandarin Oriental à Paris.
Depuis 2009, il était chef de Kiku, adresse repérée et très bien notée par tous les critiques.

Aux Climats, il fait une cuisine très personnelle, créative, qui s’inspire de la gastronomie française avec la légèreté de la cuisine japonaise.

LES VINS
Tous les grands, tous les bons, tous les coups de coeur de Carole et Denis Armand Rousseau, Denis Mortet, Anne Gros, Cecile Tremblay…
Les clients auront le choix entre une carte courte thématique et le grand livre de cave. Ce sera réellement un « beau livre » qui reprendra les cartes des Climats de Sylvain Pitiot (Clos de Tart). Le prix des vins sont très raisonnables (à partir de 15 euros).

Dans la cave de jour, maintenue à une température idéale de service, 800 bouteilles de blanc et 2200 bouteilles de rouge sont prêtes à être servies.
Le + : un grand soin est apporté à la température de service des vins.

Dans cette carte impressionnante, Carole et Denis sélectionnent une quinzaine de vins (dont 10 crus sont proposés au verre), pour une carte plus facile et plus rapide d’accès.

LA CARTE DES METS

La carte est courte, de saison et changera chaque mois.
5 entrées
5 plats
5 desserts
Menu déjeuner
Un menu est proposé au déjeuner, en semaine :
45 euros pour entrée-plat-dessert sans les vins
ou
36 euros entrée-plat / plat-dessert2 menus carte blanche le soir
6 services à 75 euros
8 services à 95euros
Sans les vins

A la carte
Les entrées, entre 18 et 26 euros.
Les plats, entre 26 et 76 euros (pour deux).
Les desserts, entre 12 et 16 euros.

AMBITION

Faire des Climats un vrai lieu de vie où se retrouvent tous les amoureux des vins de Bourgogne; devenir l’ambassade des grands vins de Bourgogne à Paris, le repaire parisien des vignerons.

QU’EST-CE QU’UN CLIMAT EN BOURGOGNE ?
Dans le vignoble bourguignon, le mot climat désigne un lieu-dit cadastré caractérisé par un type de sol et un microclimat.
Au Moyen-Âge déjà, les moines cisterciens avaient identifié en Bourgogne une multitude de microterroirs selon la nature du sol et du sous-sol, les vents dominants, l’exposition des pentes au soleil et leurs effets sur les vins. Ils établirent ainsi une classification dont la pertinence n’a jamais été démentie, même si elle rend le vignoble bourguignon d’une grande complexité : les noms de vins se comptent par centaines dans la région. En effet, les crus, outre le nom de leur appellation, portent souvent aussi ceux de lieux-dits cadastrés que les Bourguignons appellent climats : Les Murgers des Dents de Chien (appellation Saint Aubin), Les Gouttes d’Or (appellation Meursault), Les Amoureuses (appellation Chambolle Musigny), etc.

Chaque commune viticole de Bourgogne comporte de nombreux climats, non classés ou classés en 1er cru, voire grand cru.
L’usage des noms de climat est strictement réglementé sur l’étiquette. Car ces noms pittoresques, aux accents rustiques, poétiques ou médiévaux, existent depuis plusieurs siècles. La réglementation a même codifié leur typographie sur les étiquettes, qui est de taille plus ou moins importante selon la place du climat dans la hiérarchie bourguignonne (village, 1er cru, grand cru). Ils font l’objet de déclarations au journal officiel de la République.