Une minute vin publicité

Sur les collines de l’Hermitage, nouvelle expo Land Art

Cave De Tain Expo Land Art Georges credit Photo Emmanuel Georges - Sur les collines de l’Hermitage, nouvelle expo Land Art

du 12 juin au 12 octobre 2015

LA CAVE CONTINUE AINSI POUR LA TROISIÈME ANNÉE À OUVRIR LES YEUX DE SES VISITEURS SUR SON VIGNOBLE, EN UTILISANT L’INSPIRATION D’ARTISTES QUI CRÉENT DU LIEN ENTRE ART ET NATURE.


23

Juil

2015

LA CRÉATION CAVE DE TAIN 2015
UNE INSTALLATION MONUMENTALE

LIAISONS ENTRE GEORGES-PASCAL RICORDEAU ET DORVIBLA
Cave De Tain Expo Land Art Georges  credit Photo Emmanuel Georges

DU 12 JUIN AU 12 OCTOBRE 2015, LA CAVE DE TAIN L’HERMITAGE EXPOSE SUR LA MYTHIQUE COLLINE DE L’HERMITAGE, UNE INSTALLATION MONUMENTALE CRÉÉE PAR LE PLASTICIEN FRANÇAIS DE RENOMMÉE INTERNATIONALE GEORGES-PASCAL RICORDEAU

LA CAVE CONTINUE AINSI POUR LA TROISIÈME ANNÉE À OUVRIR LES YEUX DE SES VISITEURS SUR SON VIGNOBLE, EN UTILISANT L’INSPIRATION D’ARTISTES QUI CRÉENT DU LIEN ENTRE ART ET NATURE
Une création éphémère et aérienne, une nouvelle liaison entre les hommes et la nature

Le plasticien Georges-Pascal Ricordeau réalise ses œuvres à partir de sacs plastiques récupérés partout dans le monde. Ce déchet, recyclé et façonné par cet artiste, devient beau et met ici en valeur une des plus précieuses cultures que la terre ait vu naître : la vigne. Le recyclage est une valeur importante aussi pour la Cave de Tain l’Hermitage engagée depuis de nombreuses années dans le développement durable.

Ce matériau léger et aérien se prête particulièrement bien à une installation monumentale dans un territoire où le vent est très présent. Sur la colline de l’Hermitage, on verra se balancer ces magnifiques fleurs – en fait des ballons habillés de sac plastiques jetables – qui s’apparentent à d’énormes roses. Cette création est ainsi un véritable lien avec la rose « Dorvibla » créée en 2013 par le rosiériste François Dorieux en l’honneur des vins de la Cave de Tain l’Hermitage.
C’est donc une bonne idée d’associer dans le même thème sous le titre « Liaisons entre Georges Pascal Ricordeau et Dorvibla » l’artisan de la rose et le sculpteur des fils de fer, plastiques et ficelles en tout genre. Car l’essentiel c’est le rêve qu’ils nous apportent l’un et l’autre : une création éphémère et aérienne.

Les visiteurs en parcourant ce terroir de l’Hermitage comprendront l’influence de la nature sur la vigne.

Comme ils apprécieront que la Cave de Tain l’Hermitage, élue « Cave coopérative de l’année » en janvier 2015, et qui est un des plus gros propriétaires de la prestigieuse appellation Hermitage (22 ha), leur ouvre ses portes et fasse le lien elle aussi entre eux et ses vignerons : près de 300 producteurs qui élèvent la vigne sur de multiples parcelles dans un rayon de 30 km autour de la colline de l’Hermitage depuis plus de 80 ans. Pour eux, la terre est un bien précieux, afin de la préserver ils la travaillent dans un esprit de « viticulture raisonnée », respectueuse de l’environnement.
La symbolique du lien, qui est une symbolique forte du fonctionnement de la Cave de Tain l’Hermitage, se concrétise donc dans cette rencontre entre producteurs et amateurs sur le lieu de leur travail.

Voilà une balade qui a du sens !
Georges Pascal Ricordeau
Vignerons en développement durable…
A 20 ans, Georges-Pascal Ricordeau dessinait au stylo-bille tout ce qui l’émouvait. Aujourd’hui plus de trente ans plus tard, avec sa monumentale installation dans les vignes, c’est lui qui nous émeut : il nous parle des ressources et des pièges de la modernité. Et il nous pousse au dialogue sur « la capacité d’échange que nous gardons tous si nous prenons conscience de notre environnement ».

En tant que co-créatrice en 2007 du label national « Vignerons en développement durable » dont elle est l’actuelle vice-présidente, c’est tout ce que la Cave de Tain l’Hermitage souhaite !